Celui qui m’a vu a vu le père

Chez lecteur Beebli, nous connaissons tous cette parole de Jésus à Philippe dans l’évangile de Jean 14:9 : «Celui qui m’a vu a vu le Père».

Tout le ministère et l’enseignement de Jésus ont été de révéler aux hommes Dieu, son père. Les paraboles ne manquent pas. Celle du fils prodigue est particulièrement puissante. Elle fait la démonstration d’un père aimant, accueillant et pardonnant. Un père qui ne fait pas de différence entre ses enfants, les accepte et les aime tels qu’ils sont. Il nous fait sortir de nos peurs vis-à-vis du Père et nous fait entrer dans une relation de confiance, quelle que soit l’image plus ou moins bonne du père terrestre que nous pouvons avoir.

L’œuvre de Jésus dans nos vies est toujours de nous rapprocher du Père, de nous le révéler comme Lui le connaît et de nous apprendre à discerner sa volonté

Il nous a confié ses conversations intimes avec son père pour nous inviter à prier comme lui. Le Notre Père n’est-il pas un modèle de prière extraordinaire où l’essentiel est dit. Chaque phrase est précise et tous les domaines sont couverts. 

Si nous voulons connaître notre Père céleste, apprenons à connaître le Fils. C’est au travers de Jésus seulement que nous pouvons découvrir qui est le Père. Dans ses attitudes, ses réactions et ses paroles.

Dieu, notre père peut tout entendre. Nous pouvons tout lui dire, même nos déceptions, nos découragements ou notre impatience à le voir répondre à nos prières. Nous avons le droit de lui dire franchement ce que nous ressentons. Ensuite, avançons et découvrons le cœur du Père en lui demandant ce qu’Il a de meilleur.

Jésus a clairement fait savoir que le Père aspire à ce que nous demandions de bonnes choses. Il est prêt à nous les donner et plus encore,

au-delà de ce que nous pouvons imaginer ou penser.

Dans Luc 11:9-13, Jésus dit : « Et moi je vous dis : Demandez et l’on vous donnera; cherchez et vous trouverez; frappez et l’on vous ouvrira. Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et à celui qui frappe on ouvrira. Quel père parmi vous, si son fils lui demande du pain, lui donnera une pierre ? Ou s’il lui demande du poisson, lui donnera-t-il un serpent ? Ou s’il demande un œuf, lui donnera-t-il un scorpion ? Si donc, vous qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-Il l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent. » L’Esprit Saint n’est pas quelque chose, c’est le don de Dieu lui-même.

Nous pouvons donc murmurer nos besoins au Père et nous attendre à voir venir sa faveur.

Croyez-le et attendez-vous à sa faveur en ce jour.

Retrouve aussi tous nos articles et toutes les pensées encourageantes de Beebli !

A bientôt,

Répondre:

Your email address will not be published.

Site Footer